C’est qui ceux-là ?

Une sale histoire !!

En 2014 il étaient déjà 4 mais 2 ont fuit vers des contrées moins sauvages.
Tristesse et torpeur se sont emparés des restants, plus personne n’avait d’espoir.
En 2017, le batteur et le guitariste, esseulés mais pas silencieux pour autant ont récupéré de quoi faire des basses douteuses et du chant des années 2000 par dessus.
Pas de virtuoses a priori.
Mais contre toute attente, l’association a fonctionné.
S’en suit des concerts pétés d’énergie et 4 mecs bien motivés qui, malgré des influences pas forcément cohérentes, se retrouvent bien plus dans l’ambiance et la cohésion du groupe.
Et ça se ressent sur la scène !
C’est un batteur qui troue sa caisse claire a chaque frappes, un guitariste dont la propreté n’égale que la puissance de son larsen (contradictoire vous dites?), un bassiste qui soulève les foules et impose ses moves stylés et un chant qui s’éclate les cordes vocales a chaque live.
Ces gens ont la dalle. Ils veulent faire décoller les auditeurs de la région et pour cela ils préparent un album typé Easy Core en suivant le chemin tracé par un EP Pop Punk.